...
autres événements à Caen

Les 1001 trajectoires développementales du cerveau

Situé au rez-de-chaussée du Café des Images, le Café du Ciné est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Évènement passé - 2024
14 mai Nous accueillerons le public à partir de 19h. L'événement commencera à 19h30 et se terminera vers 21h30.
Le Café du Ciné, 4 square du théâtre
14200 (Hérouville-Saint-Clair), Caen
Épuisé!
La vie n’est pas un long fleuve tranquille… Il arrive parfois que des événements perturbent si fortement notre existence qu’ils entravent nos capacités d’adaptation. D'autres fois, ce sont nos institutions qui semblent figées face à la diversité des personnes qui les constituent. Ce soir, nous plongerons au-delà des apparences dans de récentes recherches sur le traumatisme et la neuro-atypie.

Évènements traumatisants : Que nous disent nos cerveaux et nos yeux ?

Caroline Lemoine (Doctorante au laboratoire NIMH de l'Université de Caen Normandie)
Flora Ambroise (Doctorante au laboratoire NIMH de l'Université de Caen Normandie)
Nous sommes tous plus ou moins sensibles au stress. Mais que se passe-t-il à la suite d’un événement traumatique, quand cette différence de sensibilité nous aide à faire face au stress ou mène à un trouble de stress post-traumatique ? Derrière ces deux trajectoires se trouvent de nombreux mécanismes d'adaptation ou de vulnérabilité qui restent encore à comprendre. Dans cet objectif, Caroline étudie l'anatomie du cerveau et Flora la variation du diamètre des pupilles pour mieux cerner les différences entre individus à la suite de l'exposition aux attentats de Paris du 13 novembre 2015 dans le cadre de l’étude REMEMBER.
...

Être étudiant·e neuroatypique, ce que cela signifie, ce que l'université en fait

Solène Canonne (Étudiante en Master de Science de l'Education et de la Formation à l'Université de Caen Normandie)
Avez-vous déjà entendu dire que la neuro-atypie était devenue un effet de mode ? Ou encore que de nos jours tout le monde avait un trouble de l’attention ou un haut potentiel ? Malgré ces généralisations, les troubles neuro-atypiques nécessitent un diagnostic et affectent réellement le cursus des étudiants présentant ces troubles. Solène définit les spécificités de cette catégorie tout en cherchant des innovations pédagogiques pouvant être mises en place à l’université pour les Personnes à Besoins Éducatifs particuliers et aller au-delà de la notion de handicap.
...
© les contributeurs OpenStreetMap