...
autres événements à Paris

Soirée spéciale Téléthon x Institut de Myologie

Salle du bas, accessible aux personnes à mobilité réduite
Évènement passé - 2022
01 déc. Ouverture des portes : 19h - Début : 19h30 - Fin 22h
Le Café du Village, 21 Rue Albert Bayet,
Paris 75013
L’AFM-Téléthon, association de malades et parents de malades, a permis la création de l’Institut de Myologie. Cet institut de recherche s’intéresse aux maladies neuromusculaires, et tente de mieux les comprendre pour pouvoir les traiter un jour. Ce soir, les personnels de l’Institut s’engagent, avec vous, pour récolter des fonds pour le Téléthon 2022, afin que le combat contre ces maladies continue.

Des dons seront possibles sur place !

Exosquelettes et maladies neuromusculaires

Romain Feigean (doctorant, laboratoire de Physiologie et d’Evaluation Neuromusculaire, Institut de Myologie)
@rfeigean
La marche est essentielle aux activités de la vie quotidienne. Les patients atteints de maladies neuromusculaires ont une faiblesse musculaire sévère entraînant une réduction des capacités telle que la marche. Ceci conduit à une diminution de la qualité de vie associée à un risque élevé de chute et de complications. Les exosquelettes semblent prometteurs pour compenser la faiblesse et aider à se relever d’une chaise, marcher. Le laboratoire s’intéresse à l’évaluation de l’efficacité de ces dispositifs et à apporter des preuves de leur intérêt pour le quotidien des patients.
...

Thérapies géniques pour les maladies du motoneurone

Mathilde Cohen-Tannoudji (ingénieure d’étude, équipe Biothérapies des Maladies du Motoneurone, Institut de Myologie)
Nous travaillons sur des stratégies de thérapie génique pour deux maladies neuromusculaires invalidantes, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et l’amyotrophie spinale (SMA). Leur caractéristique commune est la dégénérescence des motoneurones, neurones moteurs situés dans le cerveau et la moelle épinière, spécialisés dans la commande du mouvement. Des défauts génétiques ont été identifiés comme étant associés à ces troubles. Nos stratégies de thérapie génique consistent en l’utilisation d’outils moléculaires, incorporés dans des virus-vecteurs, conçus pour restaurer les gènes défectueux.
...

Traitement des maladies rares par thérapie génique

Giorgia Querin (directrice médicale des plateformes I-Motion Adultes et Pédiatrique, Institut de Myologie, et APHP, Service de Neuromyologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière)
Les avancées récentes des biotechnologies ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques pour les maladies génétiques, en particulier pour les maladies rares touchant les muscles. Les approches de thérapie génique impliquant des vecteurs viraux, dont certains essais sont en cours aux plateformes I-Motion à l’Institut de Myologie ouvrent des pistes très prometteuses. Malgré cela, des questions sur la sécurité de ces traitements restent ouvertes et constituent un challenge pour les recherches à venir.
...

Les secrets de la contraction musculaire

Nicolas Vignier (chargé de recherche, équipe Voies de Signalisation & Muscles Striés, Institut de Myologie)
@NicolasVignier
La force musculaire nécessite une architecture moléculaire extrêmement précise. La moindre altération de cette architecture peut engendrer une perte importante de la force du muscle. Au laboratoire, nous nous intéressons aux mécanismes moléculaires impliquant deux protéines, l’actine et la cofiline-1, qui permettent de maintenir cette architecture fonctionnelle. Découvrez avec nous les rouages de cette machinerie !
...
© les contributeurs OpenStreetMap